/// et la tête de sanglier, c'est pour qui? ///

Publié le par GRAPA


L'image d'Epinal nous présente souvent les Gaulois comme des gloutons carnivores!

Attention! La viande est de loin d'être l'élément principal de l'alimentation gauloise. A vrai dire, celle-ci arrive loin derrière céréales, légumes et légumineuses.

La viande reste un aliment de choix. Elle est l'aliment essentiel de tout festin: on ne saurait imaginer un banquet sans quelques quartiers de viandes à la broche!

Au niveau des espèces, là encore, gare aux idées reçues. La chasse, et même le sanglier, n'en déplaise à Obélix, ne constitue qu'une part infime de la consommation de viande des Gaulois!

En effet, ces derniers pratiquent l'élevage et se nourrissent avant tout d'espèces domestiques: du porc surtout mais aussi du boeuf, du mouton et de la chèvre. Et quelques régions ne diraient pas non à une belle entrecôte de cheval ou même un bon cuissot de chien!

Il faut ajouter à cela les volailles, pour leur chair (et aussi pour leurs oeufs): poule, coq, oie de même que des oiseaux sauvages, pigeon, caille, colvert, grive, alouette et autre coq de Bruyère.

N'oublions pas que les rivières de Gaule doivent être aussi riches en poisson: truite, goujon, saumon, tanche, perche et brochet. Quant aux peuples côtiers, ils se délectent d'esturgeon, de lotte, d'omble, d'anguille sans oublier une multitude de coquillages (huîtres, moules, etc...).

 

Recettes

/// bbq des guerriers ///

Publié dans alimentation gauloise

Commenter cet article