/// le goût des autres ///

Publié le par GRAPA



Pour la cuisson, pas d'huile d'olive avant la Conquête! En Gaule, on cuisine le plus souvent au saindoux, mais le beurre est aussi connu.

En revanche, les Gaulois auraient pu produire d'autres sortes d'huiles, à base de pavot, de lin ou de caméline. L'ont-ils fait? Nous n'en avons aucune preuve...

Le sel est tiré des mines ou de l'eau de mer. Les Gaulois l'utilisent pour relever leurs aliments contrairement aux Romains qui lui préfèrent le fameux garum, une savoureuse sauce de viscères de poissons décomposés...

Comme assaisonements, les Gaulois emploient volontiers le vinaigre, le sésame et le pavot. Le miel est abondamment consommé, remplaçant le sucre encore inconnu. Le cumin semble lui aussi fort apprécié, notamment dans les boissons.

Quant aux herbes aromatiques, les cuisinières gauloises ont le choix devant une belle pièce d'agneau entre menthe, serpolet, estragon, ail des ours, angélique, aneth, coriandre, livèche, origan, thym, sauge, genièvre, bourse à pasteur, alliaire et autre raifort.

Et pourquoi pas un gigot à la guimauve?

 

Publié dans alimentation gauloise

Commenter cet article